La médecine esthétique expliquée par ses interventions

La médecine esthétique est l’ensemble des interventions médicales visant à améliorer l’apparence physique d’un individu, à amoindrir ou à différer les effets du vieillissement. Voilà pourquoi on dit d’elle qu’elle est la médecine anti-âge.

Quelques indications

Elle s’appuie sur un ensemble d’interventions et de techniques moins ou non invasives, c’est-à-dire que contrairement à la chirurgie esthétique qui privilégie l’utilisation des instruments, la médecine esthétique va mettre en avant des produits spécifiques pour le traitement des rides, l’épilation, le détatouage, le remodelage du nez, l’augmentation des fesses, le traitement de la cellulite, etc.

A travers quelques exemples de cette solution alternative à la chirurgie esthétique, il sera expliqué ici en quoi consiste le rôle du médecin esthétique, et quel est le but de la médecine esthétique.

Les différentes interventions 

La dépigmentation : Il s’agit d’un traitement proposé au traitement des différentes tâches qui apparaissent sur la peau. Ce traitement peut se faire chez un dermatologue à l’hydroquinone, pour un résultat visible au bout de 2 semaines et maximal à 4 mois, où on peut procéder dans une clinique esthétique à une dépigmentation laser. C’est l’une des réussites d’une chirurgie sans cicatrice dont le but est de faire disparaître les taches brunes du visage aussi bien que du dos, des mains, etc. Certaines lésions pigmentaires peuvent dissimuler des cellules cancéreuses et ne nécessitent pas le cas échéant le laser. Elles doivent faire l’objet d’une biopsie auparavant.

Le détatouage laser : Il s’agit de l’utilisation du laser CO2 pour détruire toutes les particules d’un tattoo qui ne plaît plus, qui s’est dégradé ou qu’on regrette. Cette solution semble intéresser plusieurs personnes plutôt qu’une excision chirurgicale. Grâce aux lasers déclenchés, les tatouages rebelles comme le tatouage noir ou le tatouage bleu sont traités. Le laser rubis intervient sur le tatouage rouge et le laser alexandrite sur les tatouages vert et bleu. Le traitement du tatouage cosmétique est plus délicat et nécessite plusieurs séances parfois.

L’épilation laser :  Le laser est l’une des grandes révolutions de la médecine esthétique. Le laser épilatoire se sert de sa lumière monochromatique pour la destruction du bulbe pilaire pigmenté. C’est une solution médicale dont l’efficacité épilatoire est avérée contrairement à l’utilisation des lumières pulsées. L’épilation laser est définitive et intervient aussi bien au visage qu’aux aisselles, sur le ventre, l’épilation du maillot, etc.

Les fils tenseurs :  Comme le lifting du visage, cette technique de la médecine esthétique consiste à  une remise en tension des tissus cutanés et musculaires du visage. Le médecin se sert d’une aiguille pour implanter des fils qui vont retendre la peau relâchée sur le visage et le cou. Aucune cicatrice n’est visible après cette intervention. Pour compléter cette intervention, traiter les différentes rides du visage ou combler les sillons,  le plasticien peut procéder à une injection d’acide hyaluronique ou de collagène. Outre ces produits résorbables utilisés en médecine esthétique, il existe des injections non résorbables de comblement des rides, de remodelage des volumes…

La technique du mésolift permet la revitalisation de la peau ; elle aide à rajeunir la peau et à la rafraîchir, à l’hydrater. C’est un ensemble de produits hydratants et antioxydants composé d’acide hyaluronique, de vitamine et de végétaux utilisé dans la prévention et le rajeunissement facial.

Parmi les techniques de lissage ou de resurfaçage de la peau que la médecine esthétique propose, il y a la microdermabrasion et le peeling. Le peeling est aussi efficace pour le traitement de l’acné aussi bien que le traitement médical des vergetures. L’injection de la toxine botulique quant à elle est utilisée en médecine esthétique pour le traitement des rides, notamment les rides d’expression. Elle permet de détendre les muscles et de rééquilibrer le visage. Le botox est utilisée aussi dans la rhinoplastie médicale pour repositionner la pointe nasale.