Au bout de combien de temps le nez dégonfle-t-il après une rhinoplastie ?

Le gonflement du nez est un phénomène normal qui empêche de voir immédiatement le résultat final après une rhinoplastie, mais il n’est que transitoire et peut être réduit par des techniques et une gestion appropriées.

L’œdème

Chaque procédure de rhinoplastie est adaptée aux besoins individuels du patient, chaque candidat guérit différemment. En fonction de la manière dont l’intervention est pratiquée et de la façon dont la peau se contracte, le temps de cicatrisation varie, ce qui est compréhensible. Les principaux facteurs qui peuvent influer sur votre temps de guérison sont l’épaisseur de votre peau, les zones du nez traitées et le fait que vous ayez subi une procédure ouverte ou fermée. Bien entendu, l’ampleur de votre opération esthétique aura le plus grand effet sur la durée de votre gonflement. Si tout votre nez est touché, le gonflement sera plus important dans la pointe. Pour compenser l’inévitable gonflement nasal, nous vous recommandons de limiter votre consommation de sel afin de diminuer la rétention d’eau.

À quoi s’attendre après votre rhinoplastie

Après votre rhinoplastie, nous vous suggérons d’appliquer des compresses de glace froide sur la zone affectée pendant les sept à dix jours suivants. Cela permettra d’apaiser la douleur et de réduire légèrement le gonflement à mesure que l’effet des médicaments antidouleur se dissipe. Immédiatement après l’opération, nous réconfortons nos patients en utilisant un lifting de la tête et une attelle nasale pendant une semaine. À la maison, le fait de dormir avec la tête sur quelques oreillers augmentera considérablement le flux sanguin vers les zones nécessaires et contribuera à réduire le gonflement. Il est très important de limiter le sodium, l’alcool, le tabac et l’exercice physique pendant que votre nez continue à guérir.

En ce qui concerne les chirurgiens

D’abord la profondeur de l’atteinte (pour libérer les os et les cartilages et les travailler) et l’étendue de l’impact de l’atteinte sur la durée et l’intensité de l’oedème. Plus l’atteinte est profonde, juste au sommet des cartilages et des os, plus le gonflement s’atténue rapidement. De même, l’étendue de l’affaiblissement sur le dessus et les côtés du nez influe sur l’importance du gonflement.

Les techniques de rhinoplastie structurelle, où le nez est soutenu sur toutes ses parties par de petites greffes et sutures enterrées sur les os et les cartilages, réduisent l’importance et la durée du gonflement en raison de la pression que l’armature du nez exerce sur la peau du nez, empêchant ainsi la formation d’espaces morts où l’œdème pourrait se développer.

Enfin, différentes méthodes et médicaments sont utilisés pour limiter autant que possible l’intensité et la durée de l’enflure. Cela concerne les produits et le processus de refroidissement utilisés pendant l’opération, l’utilisation de stéroïdes juste après l’opération, l’utilisation de bromélaïne dans les semaines qui suivent la rhinoplastie, et l’utilisation de ruban adhésif la nuit pendant au moins 3 mois après l’opération pour comprimer le nez. Certains types de drainage lymphatique peuvent être utiles après l’opération et sont préconisés par certains chirurgiens.

Il est également conseillé de dormir les premières nuits après la rhinoplastie avec 2 ou 3 oreillers sous la tête, mais aussi de suivre un régime pauvre en sel pendant le premier mois suivant l’opération.

Obtenir un devis gratuit​