Présentation de l’intervention esthétique lipofilling des fesses

Un grand nombre de patients pensent que la technique du lipofilling est seulement destinée à améliorer le volume des seins. Pourtant, il existe un autre traitement qui requiert l’usage de ce geste esthétique. Il s’agit de l’intervention augmentation des fesses. L’opération s’adresse aux patientes désirant avoir des fesses rebondies et galbées. Le procédé est considéré réussi lorsqu’il tient compte des caractéristiques de la morphologie de la patiente.

L’objectif de cet article est de vous présenter une alternative à l’intervention mise en place des implants fessiers que nous avons décrit en détail sur notre page augmentation fesses. Avant de nous lancer dans la présentation de la technique lipofilling fessier, il est important de noter que ce traitement s’adresse aux femmes corpulentes ayant des régions donneuses riches en graisse. Ce critère est indispensable étant donné que le chirurgien esthétique a besoin d’aspirer une quantité suffisante de graisse permettant de remplir suffisamment les loges ciblées lors de l’intervention et donc d’obtenir de belles fesses répondant aux attentes de la patiente.

Comment procède le chirurgien esthétique lors d’une intervention lipofilling des fesses?

Injection de la graisse au niveau des fesse
Lipofilling des fesses

Lors de la première séance, le chirurgien pactisant examine la silhouette de la patiente afin de vérifier si elle dispose de zones riches en graisse. Généralement la quantité de cellules graisseuses aspirées, doit être comprise entre 300 et 400 cc pour avoir un résultat correct.

L’intervention débute par une lipoaspiration suivie d’une centrifugation. Il s’agit d’un procédé intermédiaire permettant de filtrer les amas graisseux et d’en extraire les adipocytes de bonne qualité. Ensuite de petites incisions sont faites au niveau du pli fessier afin de pouvoir faire les injections. Cette technique permet d’avoir un résultat durable qui commence à se manifester à partir du 6ème mois. Toutes les incisions sont invisibles. De plus, les suites opératoires ne sont pas du tout compliquées. Le chirurgien prescrit à la patiente un antalgique classique afin d’apaiser les douleurs potentielles et lui recommande de porter une gaine de contention 24h/24 durant les six semaines post-opératoires.

Après deux mois, l’œdème et les bleus disparaissent définitivement. De point de vue sécurité, l’opération n’entraine aucun risque sur la santé de la patiente. Le seul inconvénient est que la patiente est appelée à ne pas se mettre en position assise durant 15 jours.

Les injections de l’acide hyaluronique peuvent servir à augmenter le volume des fesses

D’habitude on utilise l’acide hyaluronique pour combler les rides, remplir les creux, camoufler une bosse du nez. Dans certains cas, lorsque la patiente souhaite améliorer la forme de ses fesses sans passer par la chirurgie, le plasticien peut lui conseiller de faire des injections AH. Cette méthode est très simple sauf qu’elle ne peut être indiquée aux patientes présentant une ptose fessière importante.