Seins fermes et galbés : l’option chirurgicale la plus recherchée par les femmes

Il ne fait aucun doute que la poitrine est l’un des facteurs qui pèse le plus lourd dans l’estime de soi pour les femmes. C’est pour cette raison que de nombreuses femmes passent chaque année par la salle opératoire pour faire quelques retouches dans cette partie du corps. Certaines le font avec l’intention de l’augmenter, mais il y en a de plus en plus qui le fassent parce que leurs seins sont trop gros ou trop vides et tombants, et qu’elles veulent avoir des seins fermes.

Ce qui maintient la poitrine d’une femme en place, c’est la qualité de la peau, la stabilité de sa structure dans le temps et le volume des glandes mammaires. Mais ces facteurs peuvent changer au fil des ans en raison des causes génétiques, de grossesse, de l’allaitement et de variation pondérale, qui entraînent une perte d’élasticité de la peau et la chute de la glande mammaire.

Bien sûr, la gravité y est aussi pour beaucoup, car la peau n’est pas aussi lisse à maturité que dans la jeunesse. Pour éviter cela, il est important de porter un soutien-gorge approprié, surtout lorsque vous faites du sport.

Qu’est-ce que la mastopexie ou le lifting mammaire ?

Pour les femmes qui veulent rehausser et améliorer la forme de leurs seins affaissés, la mastopexie est recommandée. Au fil des ans, après la grossesse et l’allaitement, et en conséquence de la force de gravité, le sein a tendance à s’affaisser. De plus, à mesure que la peau perd de son élasticité, la poitrine perd de sa forme, ce qui peut également lui faire perdre du volume. Dans ces cas, une prothèse mammaire est généralement placée de façon à ce que le sein ne soit pas vide.

Cette opération nécessite une hospitalisation de 24 heures et se pratique sous anesthésie générale. Pendant les premiers jours de la période postopératoire, il est important d’éviter les efforts et il est possible qu’une certaine inflammation se produise. En ce qui concerne les cicatrices, elles dépendent beaucoup de la quantité de peau excédentaire, de l’affaissement de la poitrine et du volume à remplacer, et elles seront plus ou moins visibles en fonction de la façon dont chaque personne guérit.